Anecdotes de médecine du sport - Suzanne Hohnson et Neil Gordon

Pour la dixième édition du Congrès Limbourgeois de la médecine du sport, j'avais invité deux personnalités de la Cooper Clinic à Dallas.
La docteur Suzanne Johnson était dans cette clinique de renommée mondiale responsable de l'éducation physique et elle venait donner une démonstration pratique d'aérobie en plus de la conférence 'Stretching:programmes et exercices pratiques'.
Le deuxième conférencier, le cardiologue Neil Gordon, venait de faire la traversée de l'Afrique du Sud aux États-Unis pour devenir responsable de la physiologie de l'exercice  à la Cooper Clinic. Sa conférence était 'Contrôler les niveaux de cholestérol par l'exercice'.
J'allais chercher mes invités à l'aéroport de Bruxelles, mais à ma grande surprise, seulement Suzanne Johnson entrait dans la panique le hall des arrivées avec son mari. Neil Gordon était arrêté par la police belge parce qu'il ne pouvait pas soumettre de visa, et il devait retourner en Amérique avec l'avion suivant. Aux États-Unis on lui avait cependant assuré qu'il n'en avait pas besoin en venant de l'Amérique. Erreur, comme il avait toujours un passeport sud-africain, il devait soumettre ce document en Belgique. Après plusieurs appels téléphoniques au ministère des Affaires étrangères et grâce à la médiation personnelle du ministre de l'époque, après des heures d'attente, il obtint finalement l'autorisation d'entrer notre pays, à condition qu'il le reparte quatre jours plus tard. Un soulagement pour nous tous.
Mais à cause de tout ce tapage, le bagage des Américains était perdu et je suis donc parti sans valises avec mes trois invités pour le Limbourg. Dans l'après-midi, on reçevait le message que les valises étaient trouvées et que nous pouvions les venir chercher. Je suis retourné à Zaventem avec l'homme de Suzanne Johnson, un vrai cowboy avec des bottes et  stetson, et pendant la route je lui demandais si San Antonio et Dallas étaient très éloignés l'un de l'autre. L'année après le Congrès américain de médecine du sport, auquel je participais chaque année, se déroulera à Dallas et comme j'avais entendu beaucoup de mots élogieux sur San Antonio, j'en voulais profiter pour visiter cette ville. Quand elle était dans les environs de Dallas, je pourrais y conduire avec une voiture de location. "C'est dans le quartier", répondait-il, "à peine 600 kilomètres", à quoi j'ai répondu que la plus grande distance en Belgique est seulement 250 kilomètres.
L'année après j'ai donc participé au congrès de Dallas ou Neil Gordon m'a invité la dernière soirée avec Suzanne Johnson et quelques de ses amis, pour un «braai», le mot sud-africain pour barbecue. Une merveilleuse soirée dont je regarde de merveilleux souvenirs


rdsm