Dopage dans le sport

Dans cette contribution, nous cherchons à décrire l'utilisation du dopage dans le sport

Le début

Dop-001-001

À proprement parler, le premier cas de dopage aurait eu lieu dans la Cour d'Eden, afin d'obtenir des pouvoirs divins, Adam et Eve goutaient du fruit défendu.

Dop-001-002

En raison de son action stimulante par l'éphédrine naturelle qu'il contient, les Chinois auraient déjà mâché en 5000 av. J.-C. l'herbe Ma Huang ou le raisin de mer.

Dop-001-003

Pour augmenter leur résistance à de longues marches, les Arabes mâchaient Qat, la jeune rameaux du Catha Edulis.

Dop-001-004

Le dopage est de tous les temps. Pendant des siècles, les Indiens des Andes ont mâché des feuilles de coca ou ils buvaient du thé de coca pour améliorer leur endurance ou pour se protéger contre la maladie de grande altitude. En mâchant coca ils amélioraient également leur respiration et leur consommation d'oxygène et ils régularisaient leur consommation de glucose.

Dop-001-005

Les Indiens Tarahumara du nord du Mexique utilisaient Peyote pendant leurs compétitions, qui duraient plusieurs jours et faisaient partie de leur rituel de fertilité. Peyote provoque les mêmes effets que Strychnine. Lophophora williamsii, peyote ou peyotl est un petit cactus sphérique sans épines qui pousse dans  dans le Mexique et dans le sud des États-Unis et qui est connu pour son grand nombre d'alcaloïdes psychoactifs avec des effets semblables aux méscalines qui peuvent conduire à des hallucinations.

Dop-001-006

Les aborigènes australiens mangaient la plante Pituri en raison de son effet stimulant. Les feuilles contiennent de la nicotine, de la scopolamine et des hyosciamines et donnent un effet stimulant, euphorique, spasmique et analgésique.

Passé lointain

Dop-001-007

Le dopage n'est en aucun cas un concept moderne. Selon la mythologie norvégienne, l'utilisation de renforts a été retrouvée chez les Berserkers, les forts guerriers norvégiens qui s'habillaient avec des peaux d'ours, qu'ils avaient tué en personne. Ils marchaient complètement nu au combat, mais pour améliorer leur performance et pour ne pas ressentir de douleur, ils se servaient de Bufotenin, un alcaloïde mortel de la peau des crapauds et de champignons Amanita, ce qui les entraînaient à l'ecstasy.

Préhistoire

Au cours de ses cérémonies religieuses, les membres du Cafresstam d'Afrique utilisaient une boisson stimulante primitive, qu'ils appelaient «dop». Le «dop» des guerriers zoulous était une boisson alcoolisée brassée à partir de pépins de raisin et de cola.

Dop-001-008

Pendant les concours de marche, l'utilisation de Cola Accuminata, un noix avec 2% de catéchine / caféine, était très normal en Afrique de l'Ouest.

Ancienne

En observant les effets de la castration sur les animaux domestiques, on apprennait dans l'Antiquité empiriquement la fonction anabolique et androgène des testicules. De plus on mangeait les testicules, le cœur, le cerveau et le foie des animaux et des personnes pour guérir des maladies et pour favoriser la performance et la vitalité.


rdsm