Histoire de la médecine du sport - 1251-1500

1275

Le chirurgien italien Theodoric Borgognoni (1205-1296) écrivit en 1275 son important 'Cyrurgia' qui est considéré comme le meilleur ouvrage d'anatomie d'avant la Renaissance. Il  préférait le scalpel au cautère et insistait sur la propreté lors de l'opération et de l'évitement, si possible, du traumatisme et de la manipulation. À Bologne on enseignait la doctrine fondamentale de l'antisepsie telle que pratiquée par l'école Hippocratic ainsi que l'évitement de la contamination des plaies.

1330

Guy de Chuauliac (1300-1368), l'un des plus célèbres chirurgiens du Moyen Âge, qui était Professeur à l’Université de Montpellier, écrvait ce qui suit en ce qui concerne les fractures du fémur:

"Après l'application des attelles, j'attache comme poids une masse de plomb au pied, en prenant soin de faire passer le cordon qui supporte le poids sur une petite poulie de manière à ce qu'il tire sur la jambe dans le sens horizontal. "

Cette description est étonnamment similaire à la prise en charge non chirurgicale actuelle des fractures du fémur, et souligne l'importance de la traction qui était décrite pour la première fois par le médecin grec Hippocrate (460-370 a.J.C)

1420

L'humaniste italien Vittorino da Feltre (1373-1446) fut l'un des premiers éducateurs modernes. En 1420, il ouvre une école populaire où, en dehors de l'humanisme, l'accent était principalement mis sur l'éducation physique.

1450

Le théologien et philosophe allemand Nicolas de Cues (1401-1464) a introduit le concept d'une relation directe entre la mesure du pouls et la maladie.

1480

Les dessins de l'anatomiste Italien Léonard de Vinci (1452-1519) ont révélé la conception d'un dispositif avec lequel on pourrait suivre la distance parcourue à pied d'un soldat romain.

L'idée a été matérialisée et l'armée romaine a utilisé l'appareil qui donnait une estimation approximative de la route parcourue.

1500

Pendant le 15ème et le 16ème siècles, il y avait une révision complète de l'anatomie basée sur la dissection méticuleuse du corps humain. Léonard de Vinci (1452-1519) était le dirigeant de cette méthode de recherche scientifique qui a abouti à l'œuvre de Vésale (1514-1564). Leonardo a fait beaucoup d'observations originales concernant l'origine, les insertions, et les fonctions des muscles du corps humain. Il a développé deux principes importants de la fonction musculaire; le levier mécanique et l'action synergique dont dépend l'équilibre musculaire. Leonardo a travaillé assidûment pendant de nombreuses années avec son professeur, Marcantonio della Torre (1481-1511), un anatomiste très célèbre.


rdsm