Histoire de la médecine du sport - 1861-1865

1861

Dans les prisons françaises, des châtiments corporels étaient infligés aux prisonniers, ils devaient marcher pendant un jour entier sur un tapis roulant pour moudre du grain.

1861

Un système en circuit ouvert pour déterminer la production de CO2 développé par le physiologiste allemand Carl von Voit (1831-1908) et le chimiste allemand Max von Pettenkofer (1818-1901).

1861

Ces premières formes de dynamomètres isométriques à poussée et traction étaient utilisées par le médecin américain Jay Webber Seaver (1855-1915), considéré comme l'un des pionniers de l'anthropométrie.

Ils étaient fréquemment utilisés par le professeur américain de gymnastique Edward Hitchcock (1828-1911) et l'éducateur américain Dudley Allen Sargent (1849-1924) qui était expert en anthropométrie à Harvard,  .

1862

Max von Pettenkofer (1818-1901), un chimiste et hygiéniste de Bavière, a développé un appareil respiratoire, nommé d'après lui.

La pièce de 12,7m³ était assez grande pour un séjour d'au moins 24 heures. Une pompe ventilait en continu de l'air frais, avec un volume de 15 à 75 m³/heure. Des échantillons de l'air entrant et sortant étaient prélevés en continu via un gazomètre.

De l'acide sulfurique absorbait la vapeur d'eau, l'hydroxyde de baryum le dioxyde de carbone qui était titré plus tard. Il publiait ses résultats dans 'Ueber die Respiration' dans 'Annalen der Chemie und Pharmacie, Supplément 2: 1-52'. Pettenkofer craignait qu'un masque ou un embout buccal avec des valves respiratoires pourraient interférer avec la respiration naturelle. Il était obsédé par l'idée que certaines substances toxiques et volatiles malodorantes seraient libérées dans l'air exhalé et pourraient accumuler dans un système fermé au détriment des le sujet. Les frais de sa chambre étaient supportés par le roi Maximilien II de Bavière (1811-1864).

1862

Le professeur français Jean Martin Charcot (1825-1893), fondateur de la neurologie, fut nommé chef de l'Hospice de la Salpêtrière à Paris en 1862. En vingt ans, il a transformé le 'Versailles de la misère' en un hôpital international et moderne. En 1882, il fut le premier à créer une chaire de neurologie et de psychiatrie et l'un de ses plus célèbres élèves était Sigmund Freud (1856-1939). Charcot développait également de nouvelles thérapies telles que l'électrothérapie, l'hypnose, la rééducation par l'exercice et l'hydrothérapie. Pour cela, il choisissait la ville de La Malou-les-Bains, qui est devenue un centre d'élite pour le traitement des troubles neurologiques et qui était l'un des tout premiers centres de réadaptation. Le centre de La Malou, qui est le dialecte de la 'douleur', était déjà connu pour le traitement de la myélite chronique.

1862

Le médecin allemand Carl von Voit (1831-1908) a étudié le métabolisme énergétique humain et il profitait également d'un soutien financier du roi Maximilien II de Bavière (1811-1864) pour la construction de son calorimètre.

Le calorimètre consistait en une pièce pour un seul sujet. Il était équipé d'un gazomètre industriel afin de déterminer le débit d'air et des gazomètres plus petits prélevaient constamment des échantillons d'air pour mesurer le CO2 déposé par l'hydroxyde de baryum. L'unité était alimentée par une machine à vapeur avec des poulies et des pompes à mouvement alternatif. Voit concluait que la masse et la capacité des cellules corporelles déterminaient la quantité totale de métabolisme. Le besoin humain de protéines était selon lui dépendant de la masse de tissu maigre et le besoin de graisses et d'hydrates de carbone du travail mécanique réalisé, avec lequel il a élargi les observations du scientifique français Antoine Lavoisier (1743-1794).

1862

L'un des documents les plus anciens et les plus importants sur la médecine était découvert en 1862. Le papyrus Edwin Smith (1822-1906) est l'oeuvre du célèbre médecin égyptien Imhotep (2.650-2.600 a.JC) qui donne un classement des maladies et des traitements spécifiques. Pour de nombreux chercheurs, ce document est le plus ancien manuel chirurgical, avec, entre autres, des descriptions de la réduction d'une mandibule disloquée, des signes de blessures vertébrales, torticolis et le traitement des fractures telles que les fractures de la clavicule.

"Instructions sur une fracture dans la partie supérieure du bras ... Vous devez étaler ses deux épaules pour étirer la partie supérieure du bras jusqu'à la fracture tombe en place. Vous lui fabriquez deux attelles de lin, et vous en mettrez une à l'intérieur de son bras, et l'autre sur le dessous de son bras."

1863

La peinture 'Samson sur le tapis roulant' de 1863 par le peintre danois Carl Bloch (1834-1890).

1863

Dans sa thèse 'Du massage, son historique, ses manipulations, et ses effects thérapeutiques et physiologiques' le médecin français Jacques Estradère (1833-1919) divisait le massage en deux activités différentes. Le massage hygiénique servait à maintenir ou à améliorer la santé dans un corps sain, le massage thérapeutique était réservé au corps malade qui nécessitait le soutien et la présence d'un médecin.

Estradère était le premier auteur dans le monde médical à présenter un ensemble hiérarchique de manipulations manuelles et instrumentales qui finallement formaient le massage.

1865

Edward Frankland (1825-1899), chimiste londonien confirmait les conclusions de son beau-frère, le physiologiste allemand Adolf Fick (1829-1901), et celles du chimiste allemand Johannes Wislicenus (1835-1902). En mesurant la production d'urée et de chaleur lors d'une oxydation complète de différents types d'aliments, Frankland prouvait que l'énergie est fournie par les glucides et les lipides et non par les protéines.

Des résultats similaires étaient rapportés par le chimiste allemand Moritz Traube (1826-1894). Sa thèse de 1861 déclarait que le tissu musculaire ne fournit pas le carburant pour l'exercice et que la force musculaire ne peut être obtenu avec la production d'urée. L'affirmation de Justus von Liebig (1803-1873) que les protéines sont la première source de puissance musculaire était réduite au silence par les expériences de Smith, Fick et Wislicenus, Frankland et Traube.


rdsm