Histoire de la médecine du sport - 300aJC-1aJC

290 av. J.-C.

Le médecin grec Herophilos de Chalcédoine (335-280 av. J.-C.) fut le premier à utiliser une horloge à eau pour compter le pouls humain, faisant des analyses subtiles du rythme cardiaque.

Grâce à l'utilisation de modèles musicaux, il a construit un lexique rythmique du pouls qui résistait environ quinze siècles.

270 av. J.-C.

En raison de ses nombreuses découvertes, le médecin grec Erasistrate (310-250 av. J.-C.) est considéré comme le 'père de la physiologie'. Bien que ses vues sur les fonctions corporelles et sur les causes de la maladie étaient clairement différentes de celles du chirurgien de l'Inde ancien Sushruta et du médecin grec Hippocrate (460 av. J.-C.), il préscrivait, comme ces deux, des exercises modérées, des activités gymniques, de l'alimentation, la natation et la prise de médicaments limitée.

100 av. J.-C.

Le tapis roulant actuel nait plus que probable de la grue Roman Tread Mill. Pour soulever des poids lourds, les Romains remplacaient le treuil dans leurs grues avec un tapis roulant. Des hommes marchaient dans la roue et parce que le tapis roulant avait un plus grand diamètre, ils étaient capables de soulever le double poids avec la moitié de l'équipage.

90 av. J.-C.

La théorie scientifique sur l'effet thérapeutique des exercices de santé, sur le massage et sur l''exercice dans l'eau est conçue par Asclepiades de Bithynie (124-40 av. J.-C.), le premier médecin grec à Rome.

20 avant JC

À l'époque romaine, on pratiquait des amputations et des prothèses primitives ont été développées.

Le général et politicien romain Marcus Agrippa Vipsanius (63-12 av. J.-C.), ami et gendre de l'empereur César Auguste (63 av. J.-C - 14 après JC.), fit construire les bains publics du Porticus de Vipsania comme les Thermes d'Agrippa, le premier grand pavillon impérial de la ville. En 25 av. J.-C. il commencait la construction d'un laconicum, un bain de sudation chaud, qui appartenait au complexe du Panthéon. Specialement pour cela, il fit construire l'aqueduc Aqua Virgo, qui fournissait de l'eau courante aux thermes. Dans les années suivantes, les bains thermaux étaient achevés. Au début c'était un bain privé pour Agrippa, mais après sa mort en 12 av. J.-C. il l'a laissé à la population romaine, afin que les citoyens puissent l'utiliser gratuitement.

Des trésors d'art importants ont été rassemblés autour des bains. Le plus important était Apoxyomenos, une statue d'un jeune athlète qui enlève la sueur de son bras avec un grattoir. La statue était faite par le célèbre sculpteur grec Lysippe de Sycion (4ème siècle av. J.C.) et se trouvait à l'entrée du complexe. Dans les bains, les athlètes étaient également massés.


rdsm