Médecin de sport-Sportif 1876-1877

1876

En 1896, l'escrimeur grec Ioannis Georgiadis (1876-1960) a remporté la victoire avec le sabre aux Jeux olympiques d'Athène. Avec beaucoup de chance, parce qu'à l'origine, il avait perdu son premier match contre l'autrichien Adolph Schmal (1872-1919). Mais le match devait être recommencé parce que la famille royale grecque était arrivée trop tard et cette fois, Georgiadis gagnait, tout comme tous ses prochains matches. Quatre ans plus tard il ne pouvait pas défendre son titre olympique à Paris en raison d'une blessure. En 1906, il a gagné l'épreuve de sabre aux Jeux non-officiels d'Athènes et avec ses co-équipiers également l'argent dans le classement par équipe. Sa troisième et dernière représentation était aux Jeux de 1924 à Paris. Après ses études de médecine, il s'est spécialisé en médecine légale et toxicologie, et il est devenu professeur à l'École de médecine de l'Université nationale capodistrienne d'Athènes.

1877

Aux Jeux olympiques de 1904 à St Louis, l'Américain Frank Castleman (1877-1946) a terminé deuxième au 200m haies. Mais il était aussi excellent en baseball et en football américain. En 1906, il a obtenu son diplôme de médecine à l'université de Colgate, mais il était principalement impliqué dans l'entraînement de différents sports.

1877

André Corvington (1877-1918) était un escrimeur et médecin franco-haïtien, qui a participé au tournoi d'escrime aux Jeux de 1900 à Paris. En service de l'armée français pendant le première guerre mondiale Corvington tombe gravement malade, victime des conditions d'hygiènes déplorables des hôpitaux militaires. Il est décoré Chevalier de la Légion d'honneur, à titre posthume.

1877

Le britannique Raymond Etherington-Smith (1877-1913) a gagné la médaille d'or aux Jeux olympiques de 1908 à Londres avec l'équipe huit de pointe avec barreur. Diplômé en tant que médecin il s'est spécialisé en chirurgie. Il pratiquait à l'hôpital St Bartholomew de Londres, où il devint également professeur d'anatomie. L'ironie du destin veut qu'il meure d'empoisonnement à l'âge de 36 ans après une intervention chirurgicale sur un patient atteint de gangrène pulmonaire.


rdsm